Histoire du lao : le guide n°1 pour découvrir l’histoire fascinante de la langue laotienne

histoire du lao drapeau du Laos planté sur une carte du Laos

Les amateurs de méditation peuvent avoir une surprise lorsqu’ils tombent sur des termes familiers dans la langue lao. Ces mots tirés des écritures religieuses en langue pali ancienne ont donné lieu à beaucoup d’emprunts en lao ! Pour les amateurs d’histoire et de linguistique, l’histoire du lao peut être très intéressante à explorer.

Dans cet article, tu vas pouvoir plonger dans l’histoire, l’origine et l’évolution du lao, la langue officielle du Laos. Depuis ses racines dans les anciennes langues tai jusqu’à son utilisation actuelle au Laos et dans le nord-est de la Thaïlande, tu découvriras l’importance culturelle de cette langue fascinante.

Histoire du lao : classification et origine du lao

La langue lao est un membre de la famille des langues taï-kadai, qui comprend des langues parlées en Asie du Sud-Est, dans le sud de la Chine et dans certaines parties du nord-est de l’Inde. Au sein de la famille taï-kadai, la langue lao est classée comme une branche du groupe taï du sud-ouest, avec d’autres langues telles que le thaï, le shan et le . Dans une catégorie plus large, elle appartient à l’arbre généalogique des langues austronésiennes.

Les origines de la langue lao remontent aux anciennes tribus parlant le taï qui habitaient les régions du sud de la Chine et du nord du Vietnam d’aujourd’hui. Ces tribus ont migré vers le sud au fil du temps, s’installant finalement dans ce qui est aujourd’hui le Laos et le nord-est de la Thaïlande. La langue lao est devenue un dialecte distinct de la famille des langues tai, sous l’influence des langues et des cultures locales.

Les premières traces écrites de la langue lao remontent au XIIIe siècle, sous le règne du roi Fa Ngum, fondateur du royaume de Lan Xang. État puissant et influent, ce royaume a englobé une grande partie du Laos actuel et du nord-est de la Thaïlande du XIVe au XVIIIe siècle. Au cours de cette période, la langue lao a développé sa propre écriture, connue sous le nom d’écriture lao ou Akson Lao, qui est basée sur l’ancienne écriture khmère.

Aujourd’hui, la langue lao est parlée par environ 20 millions de personnes au Laos, dans le nord-ouest de la Thaïlande, au Vietnam et dans d’autres parties du monde. En Thaïlande, elle est connue sous le nom de langue isan. Cette langue taï-kadai se caractérise par son système tonal, qui distingue les mots par les tons avec lesquels ils sont prononcés. Elle se caractérise également par un vocabulaire unique qui reflète la richesse de l’histoire et du patrimoine culturel du Laos.

Évolution du lao

Au cours du temps, l’histoire du lao montre que la langue a continué à évoluer et à absorber les influences des langues et des cultures voisines, notamment le vietnamien, le thaï, the khmer et le chinois. Le français s’est ajouté plus tard au paysage linguistique du pays, durant la période coloniale. Le vocabulaire lao a également été influencé par les langues indiennes comme le pali et le sanskrit, grâce aux écritures bouddhistes qui ont voyagé de l’Inde jusqu’au Laos au cours des siècles précédents.

Avec la création du royaume du Laos en 1953, la langue lao a été reconnue comme langue officielle du pays et a fait l’objet d’un processus de normalisation afin de garantir la cohérence de son usage.

histoire du lao
Ruines de What Pu au Laos

Les 5 dialectes de la langue lao

La langue lao se compose principalement de cinq dialectes régionaux, chacun ayant ses propres caractéristiques.

1. Le lao de Vientiane

Considéré comme le dialecte standard de la langue lao, il est parlé dans la capitale Vientiane et dans ses environs. Il se caractérise par un ton plus doux et un rythme de parole plus lent que les autres dialectes existants.

2. Le dialecte de Luang Prabang

Parlé dans l’ancienne ville de Luang Prabang et ses environs. Il se caractérise par une tonalité nasale distincte et est connu pour son utilisation du mot nyang, qui signifie oui.

3. Le dialecte de Xieng Khouang

Parlé dans la partie nord-est du Laos, ce dialecte est connu pour son utilisation du mot qo pour indiquer le passé. Il se caractérise également par l’utilisation du mot mau pour indiquer la négation pas.

4. Le dialecte de Khammouane

Parlé dans la partie centrale du Laos, il se caractérise par l’utilisation du mot mai pour indiquer la négation, ce qui le rend différent du dialecte de Xieng Khouang.

5. Le dialecte de Pakse/Champassak

Il est parlé dans la partie méridionale du Laos et est connu pour son utilisation du mot bo pour indiquer la négation pas.

Bien que chaque dialecte régional ait ses propres caractéristiques, ils sont tous mutuellement intelligibles et sont considérés comme faisant partie de la grande famille des langues lao.

Langues minoritaires du Laos

Le Laos abrite également un certain nombre de langues minoritaires parlées par divers groupes ethniques dans tout le pays. Ces langues appartiennent à diverses familles linguistiques et sont souvent menacées d’extinction en raison de la domination de la langue lao et de la pression exercée pour qu’elles s’assimilent à la culture lao.

Parmi les langues minoritaires parlées au Laos, on trouve notamment les langues hmong-mien, môn-khmer et tibéto-birmanes. Des efforts ont été faits ces dernières années pour documenter et préserver ces langues grâce à des programmes d’éducation et de revitalisation linguistique, mais il reste encore beaucoup à faire pour assurer leur survie pour les générations futures.

Similitudes entre le thaï et le lao

Le thaï et le lao sont tous deux membres de la famille des langues taï-kadai et ont de nombreux points communs. Voici quelques-unes des principales similitudes entre les deux langues :

Le vocabulaire

Le thaï et le lao partagent de nombreux cognats ou mots apparentés qui ont une origine et une signification similaires. Par exemple, le mot thaï pour désigner le riz est kao, tandis que l’un des mots lao pour désigner le riz est également kao.

Système de tons

Le lao est une langue tonale, assez semblable à la langue thaïlandaise. Cela signifie que le sens d’un mot peut changer en fonction du ton utilisé pour le prononcer. Le thaï a cinq tons, tandis que le lao en a six, mais les deux langues utilisent des tons similaires pour distinguer les différentes significations.

Grammaire

Les grammaires du thaï et du lao se ressemblent beaucoup, les deux langues utilisant l’ordre des mots sujet-verbe-objet (SVO) et des structures de phrases similaires. Les deux langues utilisent également un système de classificateurs permettant de spécifier la quantité ou la forme d’un nom.

L’écriture

Le thaï et le lao utilisent tous deux des écritures dérivées de l’ancienne écriture khmère. Bien que les écritures présentent quelques différences en matière de caractères utilisés, elles présentent tout de même de nombreuses similitudes et sont mutuellement intelligibles.

Influences culturelles

Le thaï et le lao partagent une longue histoire d’échanges culturels, les deux pays ayant fait partie du royaume Lan Xang à différentes époques. Il en résulte un héritage culturel commun, ainsi que des coutumes et des traditions similaires qui se reflètent dans les langues.

Ces similitudes font qu’il est relativement facile pour les locuteurs d’une langue d’apprendre l’autre, et de nombreux locuteurs thaïlandais et laotiens peuvent se comprendre, dans une certaine mesure.

L’influence française sur le lao

De la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle, le Laos faisait partie de l’Indochine française. Ainsi, la langue et la culture française étaient très présentes dans le pays. Le français était, plus particulièrement, la langue de l’administration, de l’éducation et des affaires, et de nombreux Laotiens ont appris le français comme seconde langue.

En raison de l’influence française, le lao a adopté de nombreux mots empruntés au français, en particulier dans les domaines de la politique, de l’éducation et de la technologie. Par exemple, les mots lao pour “université” et “démocratie” sont tous deux empruntés au français. La langue a également eu un impact sur la prononciation du lao, certains Laotiens adoptant un accent français ou prononçant les mots empruntés au français avec la prononciation française.

Si la période coloniale française a eu un impact durable sur la langue lao, la langue a depuis fait face à un processus de défrancisation, autrement dit une réduction de la part de la langue française. De nombreux mots empruntés au français ont été remplacés par des équivalents du lao ou par d’autres mots empruntés à des langues telles que l’anglais ou le thaï.

histoire du lao
Arc de triomphe à Vientiane au Laos

Apprends le lao avec Ling !

Maintenant que tu as pu en découvrir un peu plus sur l’histoire de la langue lao, pourquoi ne pas essayer d’apprendre la langue avec Ling ? Notre plateforme pourrait te permettre de découvrir cette belle langue, à travers des méthodes ludiques et des activités immersives. Si tu prévois un voyage au Laos, apprendre la langue te permettra non seulement de communiquer avec les Laotiens, mais aussi de comprendre les diverses nuances de la culture laotienne de la façon la plus authentique. N’attends donc plus et commence à apprendre le lao avec l’application Ling dès aujourd’hui !

Partager cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce qui rend l'apprentissage avec Ling spécial

Des exercices interactifs

Améliore ta prononciation en conversant avec le chatbot interactif de notre application

Des activités ludiques

Entraîne-toi avec des mini-jeux et suis ta progression avec des quiz amusants

Une variété de langues

Fais ton choix parmi plus de 60 langues, des courantes aux moins courantes, et écoute des enregistrements de locuteurs natifs

Des résultats prouvés

Soutenues par des recherches linguistiques, nos méthodes d'apprentissage peuvent t'aider à maîtriser une langue en un temps record