Est-ce difficile d’apprendre le khmer ? Nos conseils et astuces

difficile d'apprendre le khmer Drapeau du Cambodge sur une carte du Cambodge

Est-il vraiment difficile d’apprendre le khmer ? Voilà une question qui revient bien souvent, mais dont la réponse n’est pas aussi simple qu’on le pense.

En réalité, la difficulté ou la facilité d’une langue réside dans certains facteurs. Ces derniers, comme la motivation, le style d’apprentissage ou encore l’objectif voulu peuvent rendre l’apprentissage plus ou moins long. Ainsi, pour apprendre certaines langues qualifiées de complexes, comme le khmer, il est important d’accorder une attention particulière à ces éléments.

Si tu souhaites apprendre le khmer, mais que tu doutes encore de tes capacités à réussir à maîtriser la langue, découvre nos conseils et astuces dans cet article.

Est-ce vraiment difficile d’apprendre le khmer ?

Le khmer est souvent qualifié de langue difficile, voire très difficile à apprendre. Les raisons sont simples : le khmer est très différent des langues les plus couramment apprises comme l’anglais et le français.

Pour être plus précis, le khmer est probablement difficile à apprendre pour nous les locuteurs des langues européennes, puisque les sons diffèrent largement des sons avec lesquels nous sommes familiers. La prononciation du khmer requiert parfois des points d’articulation que l’on ne sollicite pas lorsque l’on parle notre langue maternelle.

Le système d’écriture khmer, qui ne ressemble en rien aux alphabets basés sur le latin, rend également l’apprentissage de la langue encore plus complexe. Enfin, le manque d’un système de transcription standardisé peut en confondre plus d’un, notamment lorsque diverses ressources sont utilisées.

En somme, le khmer est une langue qui, d’apparence, a tout pour te faire fuir, n’est-ce pas ? Et si, malgré toutes les raisons citées ci-dessus, on te disait que ce n’est pas vraiment le cas ?

Le khmer, une langue pas si difficile à apprendre

Avant de s’épancher un peu plus sur les raisons pour lesquelles le khmer n’est pas si compliqué, voyons d’abord les raisons pour lesquelles apprendre le khmer peut être très avantageux pour toi.

1. Une langue avec de nombreux locuteurs

Avec environ 19 millions de locuteurs natifs, la langue khmère est l’une des langues austro-asiatiques les plus répandues. C’est la langue officielle du Cambodge, un pays d’Asie du Sud-Est. Le khmer est une langue dite “môn-khmer“, et peut donc être considéré comme proche de nombreuses autres langues de la région comme le thaï, le lao, ou encore le vietnamien.

Le khmer, parfois appelé cambodgien, est non seulement parlé au Cambodge, mais également dans de nombreux autres pays dans lesquelles on retrouve la diaspora cambodgienne, comme en France ou aux États-Unis. Tu n’auras pas trop de mal à trouver des locuteurs natifs avec lesquels tu peux t’entraîner à parler khmer comme un natif !

2. Le khmer n’est pas une langue tonale

À cause de sa ressemblance avec le thaï, nombreux sont ceux qui pensent que le khmer est une langue tonale. Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, le khmer n’est pas une langue tonale, contrairement au thaï, au vietnamien, au lao, ou encore au chinois.

Cela signifie que le ton avec lequel les mots khmers sont prononcés n’affectera pas leurs sens. L’absence de règles de tonalité dans la langue sera donc une étape en moins pour toi. Tu n’auras, en effet, pas besoin de passer des heures supplémentaires à apprendre à reconnaître les différents tons ou à corriger la hauteur de ta voix.

3. Le khmer suit une structure grammaticale SVO

Être capable de construire des phrases cohérentes et correctes est une preuve de progression lors de l’apprentissage d’une langue. Mais c’est aussi à cette étape que peut se présenter l’une des difficultés majeures d’un parcours linguistique, à savoir la structure des phrases.

Mais pour le khmer, pas besoin de trop penser à cela ! En ce qui concerne sa structure, la langue suit l’ordre des mots SVO (sujet-verbe-objet), tout comme en français et en anglais. L’ordre des mots dans les phrases en khmer n’est donc pas bien difficile à assimiler, puisqu’il ne requiert pas de s’habituer à une structure différente.

4. Les ressources en khmer sont plus nombreuses aujourd’hui

Il y a quelques années seulement, tout francophone voulant se lancer dans l’apprentissage du khmer se retrouvait face à un mur.

La raison ? Un manque cruel de supports d’apprentissage. En effet, le ne fait pas partie des langues les plus apprises ni des plus enseignées. À l’exception de quelques livres aux méthodologies un peu rigide et trop scolaire, on ne trouvait pas de supports permettant d’apprendre de façon plus ludique et intuitive.

Mais avec internet, on retrouve aujourd’hui des ressources bien meilleures. L’application Ling, par exemple, fait partie des rares applications permettant un apprentissage complet de la langue. Du vocabulaire à l’écriture, Ling te permet de progresser à ton rythme et sans t’ennuyer.

difficile d'apprendre le khmer
Femme fatiguée assise devant un ordinateur avec la tête baissée posée sur sa main

Le khmer, une porte ouverte à la culture cambodgienne

Malgré sa difficulté apparente, le khmer reste une langue accessible à tous. Il suffit juste d’être motivé ! De plus, apprendre le khmer, c’est apprendre une langue riche, enracinée dans une culture et dans une histoire fascinante.

1. L’écriture khmère

Le khmer possède un système d’écriture aux origines ancestrales. Plus précisément, l’alphabet khmer est un alphasyllabaire qui a évolué du système d’écriture pallava, un système utilisé dans la région vers les 5ᵉ et 6ᵉ siècles av. J.-C., lui-même descendant du script tamil-brahmi.

Les premières traces écrites du khmer datent de l’an 611 et furent découvertes dans le district d’Angkor Borei. C’est d’ailleurs de cette ancienne forme que l’alphabet thaï et l’alphabet lao dérivent. Les trois langues ont donc des origines communes que l’on peut facilement remarquer.

Avec le temps, l’écriture khmère a évolué vers celle qui est employée aujourd’hui. Le khmer moderne possède deux formes d’écriture : une forme oblique pour les textes manuscrits et une forme ronde pour les textes imprimés.

Tu l’auras compris, les glyphes du khmer décrivent une histoire ancestrale. En apprenant à maîtriser ce système d’écriture, tu voudras certainement en savoir plus sur l’histoire et les origines de la langue khmère.

2. Les niveaux de formalité en khmer

Si tu es familier avec d’autres langues asiatiques comme le coréen, le japonais, ou le thaï tu sais probablement qu’elles possèdent des niveaux de formalité différents selon les personnes auxquelles on s’adresse. Cette formalité dépend généralement de facteurs comme la hiérarchie sociale et de l’âge.

Le khmer possède également ces niveaux de formalité ou de politesse. Tu n’emploieras donc pas les mêmes expressions pour parler à tes amis qu’avec des personnes plus âgées par exemple.

Ainsi, en apprenant la langue khmère, tu découvriras les subtilités de la culture cambodgienne, et ceci t’aidera, avec le temps, à utiliser les mots et les structures adaptées selon les niveaux de formalité requis et le contexte des conversations.

Quelles sont les erreurs à éviter lors de l’apprentissage du khmer ?

En apprenant une langue comme le khmer; il est très fréquent, de commettre un certain nombre d’erreurs qui peuvent ralentir le processus d’apprentissage, et même décourager les débutants.

Pour la plupart, les difficultés les plus communes sont relatives à la prononciation. Comme mentionné précédemment, les sons du khmer peuvent être difficiles à maîtriser, notamment pour les francophones, puisqu’ils sollicitent des points d’articulation que l’on ne retrouve pas en français.

Ainsi, une erreur typique dans l’apprentissage de la langue khmère est de ne pas consacrer assez de temps à la prononciation, et de ne pas s’y entraîner suffisamment. Or, la bonne prononciation des phonèmes du khmer est un élément clé à la bonne communication dans la langue.

Si tu débutes tout juste en khmer, notre conseil est donc de ne pas t’impatienter et de prendre le temps qu’il te faut pour maîtriser les sons en khmer. Une fois cette étape passée, tu n’auras plus besoin d’y revenir, et tu pourras te consacrer entièrement aux autres éléments de la langue.

difficile d'apprendre le khmer
Jeune garçon avec un stylo à la main devant un livre ouvert étudiant devant une pile de livre

En combien de temps peut-on apprendre le khmer ?

Le temps d’apprentissage d’une langue diffère d’une personne à l’autre. Il y a ceux qui apprennent vite et ceux qui ont besoin de temps.

Mais pour une estimation pour concrète du temps qu’il faut pour apprendre la langue, on peut se référer au classement des langues du FSI (Foreign Service Institute). Ce dernier classe le khmer comme langue de catégorie 4. Cela signifie qu’il faut environ 44 semaines, ou 1100 heures de cours pour atteindre un bon niveau de maîtrise.

Mais cette estimation n’est pas forcément exacte, puisque la vitesse de l’apprentissage d’une langue dépend surtout de l’exposition à celle-ci.

Si tu apprends le khmer seul, à travers des livres ou des supports numériques, ta progression ne sera certainement pas la même que si tu te trouves au Cambodge, en immersion totale dans la langue.

Ainsi, si tu veux progresser rapidement, n’hésite pas à t’exposer autant que possible à la langue.

Questions fréquentes sur le khmer

Quelle est la différence entre le cambodgien et le khmer ?

On voit souvent les mots khmer et cambodgien utilisés comme des synonymes. Or, ils ne le sont pas vraiment. Le « khmer » est le nom de la population d’origine ethnique khmère au Cambodge, et qui parle la langue du même nom. Mais il existe de nombreux autres groupes ethniques non khmers au Cambodge. Ainsi, le mot « cambodgien » se rapporte plutôt à la population entière du pays.

Quelle langue parle-t-on au Cambodge ?

Au Cambodge, la langue la plus parlée est le khmer. C’est la langue officielle du pays et est parlée par environ 96 % de la population. Cela dit, il existe de nombreuses autres langues parlées par les minorités ethniques comme le lao, le vietnamien, le thaï où encore le chinois.

Pourquoi parle-t-on français au Cambodge ?

Entre le 19e et le 20e sicècle, le Cambodge à fait partie de l’Indochine française. De ce fait, la langue française a fait partie intégrante du paysage linguistique cambodgien, et ce, dans de nombreux domaines. Après la décolonisation, le français a peu à peu perdu son prestige, mais la langue reste assez enseignée et elle est encore parlée par de nombreux cambodgiens.

Apprends le khmer dès maintenant !

Est-ce difficile d’apprendre le khmer ? Malheureusement, il n’existe pas de réponse précise à cette question, car de nombreux facteurs entrent en jeu. Le khmer est généralement considéré comme une langue relativement difficile par certains, mais elle reste accessible, pourvu que le parcours d’apprentissage entrepris soit dynamique et motivant.

Si tu viens de commencer ton parcours dans la langue khmère, et que tu souhaites en apprendre un peu plus sur cette langue fascinante, n’hésite pas à parcourir nos articles sur le blog des langues !

À bientôt !

Partager cet article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *


The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.

Ce qui rend l'apprentissage avec Ling spécial

Des exercices interactifs

Améliore ta prononciation en conversant avec le chatbot interactif de notre application

Des activités ludiques

Entraîne-toi avec des mini-jeux et suis ta progression avec des quiz amusants

Une variété de langues

Fais ton choix parmi plus de 60 langues, des courantes aux moins courantes, et écoute des enregistrements de locuteurs natifs

Des résultats prouvés

Soutenues par des recherches linguistiques, nos méthodes d'apprentissage peuvent t'aider à maîtriser une langue en un temps record